mercredi 18 juillet 2018

EVENEMENT ! La Monnaie de Paris renoue avec son médaillier historique

Après 7 ans d'externalisation dûs au chantier de MétaLmorphose, le site historique de la Monnaie de Paris, Quai Conti (Paris 6ème) retrouve son médaillier historique.
La conservation du Musée ayat pris le parti de conserver les médailliers en bois, l'architecte de la Monnaie, Nicolas Métro à fait concevoir, au sein d'un espace dédié et hyper sécurisé, de puissants chasis métalliques destinés à recevoir les mobiliers.
Divisés en blocs de 72 tiroirs chacun, les batis des médailliers y ont été intégrés un par un. Un ilot central a également été conçu pour accueillir les plus belles pièces de la collection métrologique, et notamment les balances à cage de verre (dont celle du Kilogramme étalon). 
Les 1250 tiroirs (50 monnaies chacun en moyenne) ont pu être remis en place un par un grace à l'équipe de CHENUE et de la Conservation. Une chantier rondement mené en moins d'une semaine. La collection de monnaies papier, récemment récolée et classée prendra place dans des meubles spécifiques. Il en sera de même pour les sections métrologiques et scientifiques de petitee taille.
A termes, plusieurs machines et mobiliers historiques (dont le médaillier de l'Empereur ou la vitrine "Papillion" de Christian Lacroix) y trouverons prochainement place.
Le Médaillier a accueilli fin juin ses tout premier visiteurs de marque en la personne d'Aurélien ROUSSEAU, PDG de la Monnaie de Paris, accompagné du Gouverneur de la BCM en visite à Paris et pour qui avait été installée à l'occasion une vitrine à la thématique toute Mauritanienne.
Un exemple parmi d'autres de l'utilité d'un tel lieu, au delà de sa seule vocation conservatoire.


dimanche 17 juin 2018

"14-18, La monnaie ou le troisième front" : la prochaine exposition du Musée du 11Conti se précise.

QUAND UNE CONTRAINTE DEVIENT OPPORTUNITE :

Depuis 2002, les musées français sont soumis à l’obligation légale de Récolement. Le Musée du 11Conti-MOnnaie de Paris labellisé « Musée de France » n'échappe pas à la règle et a déjà récolé plus de 100.000 objets. C'est à l'occasion de cette opération que s'est dégagé l’intérêt exceptionnel de la collection de monnaies papiers (26.150 items) avec notamment une part conséquente tenue par la période allant de 1870 à 1930. Fruit du récolement, cette exposition – soutenue par la DRAC Ile de France et labellisée par la Mission du Centenaire - entend mettre en lumière les mutations monétaires générées durant le conflit de 1914-1918. Ou quand nos objets nous parlent de leur temps…
Concept muséo : Dominique ANTERION & Nicolas METRO (Monnaie de Paris)
QUE RACONTE CETTE EXPOSITION ?

Au delà des fronts militaires qui demeurent marqués dans les mémoires par le sang versé, un troisième front apparaît avant même le déclenchement de la Guerre : le front monétaire. En effet, et sur un plan économique, l'entrée en guerre de la France se prépare dès 1911 suite à la crise d'Agadir qui oppose notre pays à l'Allemagne. Ce front monétaire ne cessera de se construire tout au long du conflit. *


A partir de son fond - près de 24.000 billets couvrant les conflits de 1870 et 14-18 – et avec l'aide de documents d'Archives, prêts de divers institutions partenaires le musée du 11Conti-Monnaie de Paris entend expliquer comment la France s'est organisée monétairement avec notamment la démonétisation progressive de l'or puis de l'argent, la montée en puissance des alliages non ferreux, et l’accroissement de l'usage du papier monnaie et du chèque postal ! Au delà, elle permettra de jeter un regard sur les productions allemandes de la même époque dont la qualité et l'originalité ne cessent de surprendre. D'autres supports monétaires alternatifs – monnaies timbres, jetons, etc – seront également présentés, témoignant de la nécessité de soutenir les économies locales durant le conflit, tant en France qu'en Allemagne.
Concept muséo : Dominique ANTERION & Nicolas METRO (Monnaie de Paris)
INFORMATIONS PRATIQUES :

Dates : du 06 novembre 2018 au 24 février 2019
Lieu : musée du 11Conti, Monnaie de Paris, 11 Quai Conti, Paris 6ème
Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 11:00 à 19:00.
Commissariat : Dominique ANTERION (Monnaie de Paris), Axelle JANIACK (Ecole des Chartes, Master TNAH)
Muséographie & Production : Nicolas METRO (Monnaie de Paris), Manon SENDEKI (Monnaie de Paris), Pernille SOLDAT (Monnaie de Paris)
Concept muséo : Dominique ANTERION & Nicolas METRO (Monnaie de Paris)
Dans un prochain post, nous détaillerons chacune des trois parties qui constituent ce parcours.

Dominique ANTERION, Commissaire de l'exposition « 14-18, la monnaie ou le troisième front »

mercredi 27 décembre 2017

Le musée de la Banque Centrale des Comores nait de la collaboration entre Banque de France et Monnaie de Paris



Ce 19 décembre 2017 le musée de la Banque Centrale des Comores a été inauguré en grande pompe par la Président de l'Union des Comores, en présence de Mr Imani, Gouverneur de la banque Centrale, de tous les dignitaires de Ngazidia (Grande Comore) et des repésentants des BCEAO et BEAC.

Ci-dessus le Président de l'Union des Comores et le Gouverneur de Ngazidja
Muriel Hausserman et Dominique Antérion - concepteurs et agenceurs muséo de l'exposition permanente - représentant respectivement la Banque de France et la Monnaie de Paris - opérateurs du projet- étaient également présents. 

Dans une ambiance des grands jours, à la fois solennelle et bon enfant, les nouveaux bâtiments de la Banque centrale et du musée ont été l'objet de la plus grande curiosité de la part des autorités présentes, du public et de TV2 qui tournait pour le JT du soir.
Un an de préparation, plusieurs semaines de fabrications, d'impression, de régie de transport, et seulement deux jours d'agencement et de montage sur place auront été nécessaires pour ce musée, petit par la taille, mais grand par le sens qu'il revêt aux yeux des Comoriens.


La motivation sans faille de la jeune et dynamique équipe de la BCC a été moteur dans la genèse et l'aboutissement de ce projet. Tandis que la Banque de France s'est faite déposant de billets et de plaques d'impression, la Monnaie de Paris a quant à elle mis en dépôt longue durée près de 40 outillages et monnaies dont la très rare 5 francs en argent du Prince Saïd Ali (1898) créée quai Conti par les Graveurs Jean Lagrange et Auguste Patey.
Ce musée s'inscrit dans le cadre d'une coopération étroite unissant la France et l'Union des Comores au niveau des secteurs monétaire et bancaire. Le musée vient donner à cette coopération une profondeur historique non négligeable.



samedi 9 décembre 2017

Inauguration prochaine du Musée de la Banque Centrale des Comores

La Monnaie de Paris, fournisseur historique du numéraire métallique de la République des Comores s'est vue associée à la Banque de France pour la création du musée de la Banque Centrale des Comores à Moroni. Modeste de part l'histoire monétaire relativement récente du pays, le musée n'en sera pas moins riche en éléments rarement présentés !
5 francs d'argent au nom du Sultan Said Ali bin Said Omar, oeuvre de Auguste Patey en 1898 (Musée de la Banque Centrale des Comores, Dépôt de la Monnaie de Paris)
Pour sa part, la Conservation du musée de la Monnaie de Paris s'est vue solicitée pour le dépôt (Convention bipartite plurianuelle) d'outillages monétaires et d'exemplaires d'essais monétaires et de monnaies courantes de 1898 à 2013.

Parmi les monnaies les plus remarquables de son fond moderne étranger, la Monnaie a consenti le dépôt de la fameuse 5 francs d'argent au nom du Sultan Said Ali bin Said Omar (en bandeau de l'article). Oeuvre de Auguste Patey en 1898 et connue pour l'originalité de son revers, elle n'est aujourd'hui connue qu'à un petit nombre d'exemplaires. Un tel dépôt est la preuve de l'amicale confiance qui continue de nourrir les relations entre le "Quai Conti" et "la Place de France" !
Banque Centrale des Comores, Moroni
Le musée sera prochainement inauguré par les autorités comoriennes en présence des représentants de la Banque de France et de la Monnaie de Paris.


dimanche 3 décembre 2017

Réintégration du médaillier monétaire historique de la Monnaie de Paris : 800 tiroirs, 40.000 objets.

Ci-dessus une vue partielle des médaillier historiques de la Monnaie de Paris. 
Etape n°1 : faire entrer dans les cartons du dessus les 800 tiroirs du dessous :-)
Après 10 ans d'externalisation en site sécurisé, le médaillier monétaire historique de l'Hôtel de la Monnaie de Paris s'apprête à regagner le Quai Conti.
Mise aux normes de sécurité, accessibilité PMR, et respect des conditions de conservation préventive sont les maîtres mots de ce projet au cours duquel près de 40.000 objets seront reconditionnés, transférés, relocalisés informatiquement, et remis en place dans de nouveaux locaux flambant neufs au cœur même du site historique de l'Hôtel de la Monnaie.
Un chantier de 4 mois qui en aurait bien mérité quatre de plus ! Challenge à relever donc, et que nous relèverons comme à notre habitude :-)

samedi 2 décembre 2017

Récolement de la collection de monnaies papier de la Monnaie de Paris : opération terminée !

Le récolement de la collection de monnaies papier de la Monnaie de Paris, entamé en avril 2017, s'achève ce mois de décembre, dans les délais prévus, en dépit d'une année rendue compliquée par l'ouverture du Musée du 11Conti-Monnaie de Paris ! Pari tenu donc !



L'outil de récolement utilisé (conçu en interne voilà trois ans) aura permis non seulement de mener à bien cette opération d'ampleur en un temps record, mais aussi de permettre l'interface avec la société de numérisation en charge de photographier (marché de type MAPA) l'ensemble des items récolés, d'en nommer les fichiers images, et d'en incruster nommages et échelles.


L'opération a été menée sous mon autorité par une stagiaire en MASTER 2 de l'Ecole des Chartes : identification, inventaire, récolement, reconditionnement, livraison à la numérisation et réception des fichiers images ... Je lui sais gré du travail rigoureux, souvent fastidieux, qu'elle a accompli.


Au 31 décembre 2017, la collection de monnaies papier de la Monnaie de Paris s'élève donc au chiffre hallucinant de près de 24.800 items répartis en assignats, billets de banque français et étrangers, monnaies de guerres françaises et étrangères, bons de camps de prisonniers et autres monnaies papier de nécessité.


Cette collection - numériquement une des plus conséquentes au monde - est en cours de reconditionnement et intégrera en mars 2018 le nouveau médaillier de la Monnaie de Paris. Ainsi se conclura un des plus importants chantiers de collections menés en France ces dix dernières années.




dimanche 22 octobre 2017

Poinçons et coins d'aciers

Poinçons royaux ou de la République,
Coins de l'Ancien Régime ou de la Révolution,
le fer et l'acier règnent en maître dans nos réserves pessacaises

Coin à l'effigie de Marianne par Augustin Dupré, sur fond de poinçons d'époque Louis XIV